jeudi 1 décembre 2022 - 11h52

Dernière actu

Après le huis clos, le «black-out total»: vive l’UR Namur!

Namur ne veut plus parler à la presse locale et impose un « black-out total » envers nous et nos confrères de Sud Presse. Namur, son univers impitoyable… ou plutôt pitoyable.

Namur vient de franchir une nouvelle étape dans le surréalisme de l’histoire d’un club décidément pas comme les autres. La direction, enfin plutôt son président, vient d’imposer un silence total envers la presse régionale. Dans un communiqué, le club précise: « En raison de comportements inappropriés et irrespectueux de la presse écrite locale, les membres du comité de Direction (Claude Berode, Michel Istace, Steffi Fensie, Bernard Annet et Amand Ancion) ont décidé à l’unanimité d’imposer un black-out total vis-à-vis des groupes » L’Avenir « et » Sud Info « . Cette décision s’inscrit pleinement dans le projet de l’UR, pour lui permettre à terme d’atteindre ses objectifs en travaillant dans un climat de sérénité et dans le respect de ses valeurs ».

« Oh les méchants journalistes », ajouterons-nous. Assister au premier entraînement du nouveau coach, chercher les raisons du départ d’Olivier Defresne, dévoiler le nom de son successeur, bref, informer nos lecteurs, les supporters et les amateurs de sport régional sur ce qui se passe dans un club de D2ACFF, rappelons-le, c’est déjà trop pour une direction qui n’empêchera pas notre média d’exercer son droit à l’information.

L’Avenir – Th.M.
Publié le 19-10-2022 à 15h28

Laisser un commentaire