dimanche 24 octobre 2021 - 18h19

Dernière actu

Jérôme Patris fait le grand saut entre Waterloo et l’UR Namur : « Le coaching s’est imposé naturellement à moi »

Après trois années en tant que T2 du RRC Waterloo, Jérôme Patris va relever un nouveau défi du côté de l’UR Namur en coiffant la double casquette de T3 de l’équipe première et coach de l’équipe espoirs. Une nouvelle étape dans le monde du coaching pour celui qui a porté les couleurs de clubs comme le Léo, Wavre ou Hal et qui n’a jamais caché son envie de percer dans le monde des coachs.

Jérôme, qu’est-ce qui a motivé votre décision de quitter Waterloo pour l’UR Namur ?

« J’ai des ambitions dans ce monde du coaching que je n’ai jamais cachées. Je suis actuellement les cours pour obtenir le diplôme UEFA A qui me permettra d’un jour faire le grand saut. Durant mes trois années à Waterloo, j’ai reçu quelques opportunités qui n’ont pas abouti, soit parce que c’était ma décision, soit parce que ces clubs ont fait d’autres choix. L’an dernier, j’ai reçu une proposition pour devenir T1 des U16 du Standard. J’ai pesé le pour et le contre mais au final j’ai estimé que ce n’était pas la bonne opportunité pour partir. Et puis au mois d’août, le président de Namur m’a contacté. Il n’a fallu que 2-3 rendez-vous pour me convaincre. Le club est ambitieux mais il prouve aussi qu’il peut faire confiance à un jeune coach. »

Quel sera votre rôle à Namur ?

« Je vais rejoindre le staff de l’équipe première en tant que T3. Je rejoins un staff qui a déjà obtenu des résultats, est ambitieux et je compte apporter ma petite pierre à l’édifice. À côté de ça, je serai également coach des espoirs, avec pour mission de faciliter l’intégration des jeunes à l’équipe première. »

Que retiendrez-vous de vos trois années passées à Waterloo ?

« Une aventure enrichissante où j’ai énormément appris aux côtés d’Amaury Toussaint. Même s’il est triste que je parte, il m’a toujours soutenu dans mes ambitions et savait que je pouvais le faire. Je quitte le club en très bons termes, je les remercie de me laisser partir. »

Le coaching, un milieu qui vous a toujours attiré ?

« Déjà joueur j’étais attiré par ce milieu. Aux alentours de mes 30 ans, alors que je sentais la fin de ma carrière de joueur arriver, je pensais à ma reconversion. En tant que professeur d’éducation physique, le coaching s’est imposé naturellement à moi. J’ai eu l’opportunité d’être le T2 d’Amaury Toussaint pendant trois à Waterloo, ce qui n’a fait que confirmer ma passion pour ce métier. »

Devenir un jour T1 d’une équipe est votre ambition ?

« Je suis un jeune coach ambitieux, c’est un objectif à moyen ou long terme. Mais je veux d’abord prendre le temps d’apprendre à Namur, grandir en tant que coach avant d’envisager une nouvelle étape. »

La DH Sports – Sébastien Sterpigny – 20/9/2021

https://www.dhnet.be/sports/sport-regional/namur/jerome-patris-fait-le-grand-saut-entre-waterloo-et-l-ur-namur-le-coaching-s-est-impose-naturellement-a-moi

Laisser un commentaire