jeudi 21 octobre 2021 - 9h57

Dernière actu

UR Namur: le déménagement des Bas-Prés se précise. Comme à Soulier, le stade, situé le long du palais des expositions, laissera place à un parking.

17 février 2021 Club

À l’été 2022, Namur devra quitter le stade des Bas-Prés pour Jambes. La vente du site au BEP sera validée mardi par le conseil communal. Une étape de plus avant le déménagement.

Déménagement! Il suffit d’un mot pour (re)donner des sueurs froides aux plus fidèles des supporters de l’UR Namur. Chassés de leur site historique en 2001, le stade Soulier (transformé en parking), les Merles ont depuis trouvé refuge au stade communal des Bas-Prés. Mais l’ancien antre du Wallonia, également baptisé le «Lego», est aussi voué à disparaître depuis que le BEP (bureau économique de la province) souhaite s’y étendre. L’info n’est pas neuve mais chaque saison, quand la rumeur d’un imminent départ de Salzinnes ressurgit, le matricule 156 se remet à trembler. Beaucoup de Namurois ne veulent pas traverser la Meuse pour jouer à Jambes. Les Merles n’auront pourtant pas le choix. Reste à savoir quand? Probablement pour 2022.

Le projet de vente du stade communal des Bas-Prés est en tout cas inscrit à l’ordre du jour du conseil communal de mardi prochain. «En effet, confirme le bourgmestre Maxime Prévot. Mais en fait, il n’y a rien de neuf, si ce n’est la concrétisation officielle de ce qui a déjà été maintes fois annoncé, à savoir la vente du terrain au BEP pour lui permettre d’y construire un parking en extension du palais des expositions. Soit sur fonds propres, soit grâce à des subsides européens Feder pour lesquels pareil acte de propriété est indispensable afin de pouvoir introduire le dossier et solliciter les subsides».

Environs 500 000 euros

Pour le mayeur namurois, le conseil communal reste dans son plan de jeu. La tactique est connue de longue date. «Cela fait une dizaine d’années que le club et ses dirigeants (de l’époque et les successeurs) sont avisés de la nécessité de quitter les lieux pour migrer vers le stade Adeps de Jambes, insiste Maxime Prévot. Cela fut même convenu à l’époque avec l’accord des autorités du club. Nous avons rencontré il y a un an déjà les actuels dirigeants et leur avions signifié qu’ils disposeraient encore de deux saisons pour préparer ce départ. Soit jusqu’à l’été 2022. Tout cela leur fut à nouveau confirmé par courrier officiel. Le point à l’ordre du jour du conseil vise donc à vendre ce terrain au BEP au prix fixé par le Comité d’acquisition des biens publics (un peu moins de 500 000€). Probablement que le club n’accueillera pas cette étape avec plaisir, mais personne n’a été pris par surprise. Cela fait des années que la perspective est connue

Jambes «aménagé»

Jambes accueillera donc les Namurois dans un peu plus d’un an. «Lors de contacts l’an dernier, la Communauté française, exploitant le site de l’Adeps, a une nouvelle fois confirmé sa disposition favorable à l’accueil du club, ajoute le bourgmestre. Il y aura probablement quelques aménagements de confort à devoir envisager, notamment pour la buvette des supporters ou les VIP. Mais nous sommes disposés à y contribuer raisonnablement.»

Pas de concurrence avec l’athlétisme à Jambes

La perspective de voir cohabiter l’UR Namur et le SMAC au stade Adeps de Jambes n’inquiète pas le club d’athlétisme. Serge Moreaux, directeur technique: «L’ES Jambes occupe déjà le stade un dimanche sur deux pour ses matchs et l’UR Namur fera de même.

Car il ne s’agit que des occupations pour la compétition, pas les entraînements. Les deux clubs de foot devront ainsi s’arranger entre eux et avec l’Adeps. Nous ne serons donc pas impactés lorsque nous occupons les installations (11 h 30 par semaine). Par contre, nous espérons que la piste sera protégée durant ces matches. Ramasseurs de ballons et tapis placés sur la piste à la sortie des vestiaires par exemple protégeraient celle-ci des crampons et des mottes de terre sur le synthétique».

Thibaut MARMIGNON – L’Avenir – 17/2/2021

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20210216_01555518/ur-namur-le-demenagement-des-bas-pres-se-precise

Laisser un commentaire