jeudi 9 décembre 2021 - 2h50

Dernière actu

Les Merles enfument une belle équipe aischoise (Aische – Namur : 0-2)

Aische a livré une solide première mi-temps, sans réussir à marquer. Le réveil namurois a ensuite fait très mal.

Fumigènes, kops très « chauds » des deux côtés, travées bien garnies et terrain gras: les ingrédients d’un vrai derby étaient réunis samedi soir au stade Bertrand. Un derby que les hommes de Manu Rousselle entamaient avec beaucoup de détermination. Surpris, les Merles prenaient vite trois cartes jaunes. «  Aische gagnait tous les duels, confirmait Olivier Defresne. Deuxièmes sur le ballon, nous étions dépassés. Au niveau de l’envie, on a livré une très mauvaise première mi-temps « . Aux points, les Aischois menaient. Mais pas au marquoir. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé de tromper un Yohan Prévot attentif. « Dans l’engagement et la volonté, je ne peux rien reprocher à mes joueurs, glissait Manu Rousselle. Mais pour gagner, il faut se montrer efficace à la finition. » Le mentor des Rouges songeait à cette occasion de Gauchet, à la demi-heure. Catinus, deux fois ou Choisez avaient aussi buté sur Prévot, après un premier court arrêt du match suite à des fumigènes craqués par le kop namurois.

Bousculés, les Namurois entraient enfin dans la partie à l’approche du repos. Avec Rosmolen dans tous les bons coups, ils cherchaient la profondeur pour profiter de la vitesse de Lwangi sur les flancs. Mais comme la défense aischoise tenait bon (notamment un super retour de De Maeyer devant Lwangi) et que les Merles se montraient maladroits, à l’image de Lwangi, seul devant Rousseau, le score ne bougeait pas.

Jets de fumigènes: deuxième interruption

À la reprise, avec Samouti à la place de Valcke, Namur poursuivait sur sa lancée. «  Je leur ai demandé de mettre leur bleu de travail », précisait Olivier Defresne. Pourtant, c’est Gauchet qui avait le 1-0 au bout du pied mais il n’appuyait pas assez son tir. De plus en plus libre au milieu, Rosmolen commençait à trouver plus facilement ses attaquants. Et après une superbe sortie de Rousseau dans les pieds de Lwangi, le remuant « Dieudo », évidemment sur service de qui vous savez, finissait par trouver la faille. Aische ne baissait pas les bras et il fallait un retour de Toussaint, sur la ligne, pour empêcher Dethier d’égaliser. Mais le coup de grâce était signé Rosmolen, à la bonne place pour conclure après une tentative de Lwangi, servi par Diallo, détournée par le gardien. La deuxième interruption pour jet de fumigènes (plus longue cette fois, les deux équipes étaient renvoyées aux vestiaires) n’y changeait rien, Namur gérait son avantage et confortait sa deuxième place, derrière Binche.

 

Arbitre : Bertholet

Cartes jaunes : Valcke, Vander Cammen, Dheur, Lwangi, Rousseau, Plos, Catinus.

Buts : Lwangi (0-1, 55e), Rosmolen (0-2, 74e).

AISCHE : Rousseau, Plos (81e Lisman), De Maeyer, Grégoire, Michels (65e Van Den Abeele), Joannes, Delooz, Gauchet, Choisez (81e Francois), Catinus, Dethier.

NAMUR : Prévot, Toussaint, Vander Cammen, Ghaddari, Eloy, Dheur, Valcke (46e Eloy), Rosmolen, Lwangi (89e Detienne), Bombele (70e Diallo), Pajaziti (78e Senakuku).

Thibaut MARMIGNON – L’Avenir – 22/11/2021

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20211121_01638256/les-merles-enfument-une-belle-equipe-aischoise

Laisser un commentaire