jeudi 13 juin 2024 - 23h01

Dernière actu

Les Merles veulent toucher leur joker (Namur – La Louvière : dimanche 15h00)

Renouer avec la victoire après deux semaines de disette pourrait avoir des effets adjuvants importants avant un programme chargé.

La date fatidique de cette dernière journée de la 2e tranche, entourée en rouge depuis plusieurs semaines, arrive enfin à échéance. Même si le coach namurois, Cédric Fauré, vise à être en ordre utile pour monter directement sans passer par la case tour final, décrocher ce classement intermédiaire ajouterait une seconde carte non négligeable dans la manche namuroise pour réussir l’objectif principal: la montée en N1. À condition de se défaire d’une redoutable équipe louviéroise qui leur avait donné du fil à retordre à l’aller (défaite 2-0). Et les deux dernières sorties (1 point sur 6) poussent à une méfiance accrue. Tant Cédric Fauré que son capitaine, Loïc Vander Cammen, ont conscience de l’importance de bien entamer ce mois d’avril crucial avec de nombreuses échéances délicates (Meux, Warnant, Verlaine…) « Nous avons réalisé une bonne séance mercredi, entame l’entraîneur français. Nous y avons travaillé l’aspect tactique qu’il fallait revoir ». Selon lui, la « claque » reçue à Hamoir a permis de remettre tout le monde face à ses responsabilités. « Notre mentalité n’était pas bonne ».

Le T1 et son staff ne veulent pas jeter le bébé avec l’eau du bain malgré un bilan comptable décevant depuis deux semaines. « Ne gâchons pas notre bonne saison en fin de parcours. Évitons toute crispation et de nous mettre trop de stress », poursuit-il. Le responsable sportif des Unionistes devra aussi résoudre l’absence dommageable de deux pions majeurs. Dieudonné Lwangi, en convalescence et Axel Dheur, suspendu pour deux jaunes à Hamoir. Une nouvelle réflexion tactique concernant l’Andennais qui apporte un indéniable impact physique dans la ligne médiane namuroise. Un secteur où l’orientation des duels pourrait avoir une importance capitale sur le résultat.

Le capitaine, Loïc Vander Cammen, reste cependant confiant: « En retrouvant notre mentalité présente très souvent dans les »gros »matchs, nous devons l’emporter, affirme le citoyen de Spy. Que ce soit via le tour final ou le classement, une issue favorable passe par des victoires. Notre bilan de 1/6 n’était pas prévu et nous n’avons pas su profiter des faux pas de nos rivaux. Ces contretemps ne remettent pas tout en question car nous restons toujours dans le coup. Nous y croyons plus que jamais« . Les Merles gardent de l’appétit, même celui de manger les Loups, en attendant une décision pour la licence, promise aux alentours du 19 avril.

L’Avenir – Benoît JADOT
Publié le 07-04-2023 à 09h10 – Mis à jour le 07-04-2023 à 15h42

https://www.lavenir.net/regions/namur/sports/2023/04/07/les-merles-veulent-toucher-leur-joker-MPXGOTU7X5CTBHLPODSOFTON44/

Laisser un commentaire