lundi 18 octobre 2021 - 16h34

Dernière actu

Monsieur Roger Bourland nous a quittés

21 janvier 2021 Club

On le pensait éternel… Malheureusement, ce mardi 29 décembre, Roger Bourland a tiré sa révérence.

Extraits du journal L’Avenir du 13-09-201, sous la plume de Jean-François Laverdisse.

Roger se sent comme un poisson dans l’eau au stade communal, lui qui y joua en 35 avec Wallonia Namur, au gardien de but où sur le flanc gauche (WM oblige) en compagnie d’Eugène Cluytmans.

La fusion Wallonia-Namur sports le conduisit au stade des champs Élysée, mais la guerre allait modifier la donne. Roger se retrouva en Angleterre, puis en Irlande, toujours avec son copain Eugène, avant de revenir jouer quelques matches avec Wallonia. « J’ai malheureusement dû arrêter, confiait-il, car je venais de me marier, ma femme attendait famille, et je devais faire bouillir la marmite. Je travaillais à la province, mais j’étais aussi secrétaire administratif de la chambre de commerce de Namur et je n’avais plus de temps pour le football. »

Retour à Hastedon

Il fallut attendre les années 67 pour que « Papy » ne reprenne du service dans le nouveau club de Saint-Servais où ses fils, Bernard (décédé il y a deux ans) et Claude, un libero de charme, évoluaient. Secrétaire, puis trésorier dans le nouveau club Roger connut des moments difficiles, mais aussi très heureux avec Philippe Body à la présidence. « Des gars comme cela ont fait avancer le foot namurois, c’était un excellent gestionnaire. »

Puis vint le temps des fusions avec le Panty, avec Wallonia Namur et finalement une absorption par l’UR Namur. Il retourna donc à l’Union avec ses fidèles dont Arlette Adam et, sous la conduite de Jean-Marc Anciaux continua à gérer les buvettes. Il y connut le président Khaida. «Un charmant monsieur qui a fait beaucoup de bien au club avant l’affaire du casino, confiait-il, mais aussi Jean-Claude Baudart. « Dommagequ’il n’était pas aussi fort dans le football qu’il ne l’est dans la restauration. Je me réjouis d’ailleurs de le voir reprendre le mess provincial, avec lui ce sera bon…»

Et enfin, il continue avec Aldo Carcaci, le nouveau président de Namur. « Il était temps qu’il arrive car je commençais à en avoir marre, précisait-il, et j’avoue avoir été à 2 doigts de jeter l’éponge. Je n’ai pas encore dit si je continuais au club, il faut que le président continue à bien organiser et à déléguer, mais si ma santé le permet cela ne me déplairait pas de poursuivre encore unpeu, en vivant au jour le jour.Avec mes copains on ira encore manger au mess de la province et on pourra évoquer bien des souvenirs. 44 ans dans les clubs namurois cela laisse des traces même si j’ai toujours la nostalgie de la période de Saint-Servais. C’était un petit club, mais on y réalisait des miracles tant on avait la volonté de bien faire. »

Au revoir Roger. Tu manqueras au football namurois !

 

Laisser un commentaire