samedi 24 septembre 2022 - 19h31

Dernière actu

Le retour de Rosmolen, un adjuvant?

Pièce maîtresse de la ligne médiane namuroise, Fred Rosmolen a été repris dans le noyau, après son opération. Un retour gagnant ? Rebecq – Namur (s. 20h)

Une bonne campagne en Coupe, comme celle réalisée par les « Merles », n’est pas toujours garante d’un championnat sans nuages. Le 0/6 réalisé par les Namurois, en entame d’exercice, le prouve. Des débuts mitigés que Frédéric Rosmolen a vécus sur la touche, suite à une opération, partagé entre frustration de son rôle de spectateur et impatience de pouvoir aider ses copains en difficulté. Le milieu de terrain voit enfin le bout du tunnel, en étant repris pour ce périlleux déplacement à Rebecq. « Ce fut très long et frustrant, cette attente, entame l’intéressé, qui a reçu le feu vert officiel de son thérapeute. Voilà deux semaines que je m’entraîne et que je ne ressens aucune gêne. » Frédéric Rosmolen ne pense pas qu’il faille s’alarmer outre mesure, mais plutôt combler quelques lacunes qui, actuellement, font la différence. « Si on regarde le score à Binche, celui-ci est trompeur. Dans le jeu, nous étions bien avec 60 ou 70% de possession, constate-t-il. Là où le bât blesse, c’est en zone offensive, où nous ne nous créons pas beaucoup d’occasions. » En tant que pourvoyeur d’assists, notre interlocuteur pourrait, en partie, remédier à cela. « Il est temps que nous prenions nos premiers points. Ce ne sera pas facile, car notre calendrier nous propose un nouvel adversaire difficile à manier. J’y connais quelques joueurs et ce sont des éléments de qualité. »

Le noyau namurois en recèle toujours, le problème ne se situe pas là. « Nous avons eu une bonne discussion entre nous et avec le staff, ce lundi. Nous devons modifier notre état d’esprit. Contre l’Union, avions-nous cru que cela serait facile, après notre beau parcours? Intrinsèquement, je considère que nous ne sommes pas inférieurs à la grande majorité des autres formations de la série. » Le milieu de terrain reste optimiste. « Je sens tout le groupe avec une grosse envie de redresser la situation. J’espère que nous allons prendre nos premiers points ce samedi soir. Pour ma part, je suis heureux de pouvoir enfin reprendre le chemin de la pelouse. J’ai faim de football. » Une motivation que Frédéric Rosmolen espère communicative et surtout, lucrative, pour débloquer un compteur désespérément bloqué.

Laisser un commentaire