dimanche 21 avril 2024 - 14h22

Dernière actu

Yady Bangoura a eu la balle de l’égalisation au bout du pied mais il a manqué la transformation de son penalty. ©EdA 

Les Merles étaient pourtant avisés (Visé 2 – Namur 0)

Consistant ces dernières semaines, Namur est cette fois passé à côté de son sujet sur le synthétique de la lanterne rouge.

« On a l’impression que mes joueurs viennent de remporter la Ligue des champions, lançait le coach José Riga en sortant de son vestiaire visétois. Et je comprends leur joie et leur soulagement, ça fait tellement longtemps qu’ils n’ont plus gagné (NDLR: depuis le 19/11). Mon seul petit regret, c’est qu’on devait en mettre cinq au fond. Mais personne ne s’est caché, tout le monde a travaillé. »

Assis un peu plus loin, la tête des mauvais jours de Cédric Faure confirmait qu’il n’a pas du tout apprécié la prestation de son équipe. On le comprend, elle n’a jamais donné l’impression de vouloir contester le quatrième succès en championnat de la lanterne rouge. « Je n’arrête pas de le répéter aux gars, le foot, cela se joue d’abord avec la tête, pestait le Français. J’avais prévenu qu’il fallait respecter cet adversaire qui a vraiment bien joué au foot. Et on a tout fait à l’envers. Si j’avais un statisticien, il passerait deux jours à relever toutes nos erreurs. C’est scandaleux, nous n’avons rien montré et l’attitude était mauvaise. Nous n’avons pas gagné un seul deuxième ballon et on a fait que reculer. Ça manquait e mouvement et ça balançait sur les deux tours jumelles en face. Franchement, on aurait pu jouer jusqu’à demain, on n’aurait pas marqué. Un jour sans, ça arrive mais je vais quand même les attraper sur leur attitude car ça gâche tous nos progrès depuis la reprise. Et que dire de ce premier but, c’est vidéo gag ». Si Bangoura allumait en premier la mèche en envoyant le cuir au-dessus de la cage de Cremer, dans l’autre rectangle, sur un tir anodin de Bunchukov, Herman laissait curieusement filer le ballon entre ses gants. « Je dois mieux mettre mes mains mais le ballon est dévié juste devant moi par un défenseur et je suis surpris, explique le portier namurois. C’est pour ma pomme. »

Mené, Namur avait l’occasion de revenir sur penalty quand le capitaine Gerits accrochait Gendebien. Mais à l’image de son équipe, Bangoura manquait de conviction en bottant le penalty que Cremer détournait. « Pour moi, Yady tire pour tirer, pas pour marquer », regrettait encore le coach toulousain.

Dès la reprise, avec les montées de Musset et Api, Namur continuait à chercher son football sur un terrain synthétique qui devait pourtant lui convenir. Et on sentait le 2-0 plus proche que l’égalisation sur de jolies combinaisons locales. Après des occasions signées Ebengué et Hajjaji, Herman devait intervenir pour reprendre le ballon d’Errahmouni repoussé par le piquet. Avec trois changements à l’heure de jeu, Fauré tentait de secouer le cocotier. En vain, malgré un tir sur le piquet de Fofana, ce n’était pas le jour des Merles. Mais celui des Oies de Visé. Herman retardait l’échéance en gagnant son duel face à Errahmouni avant de s’incliner devant Bouhlal, isolé par Errahmouni.

 

Arbitre: Desimpele

Cartes jaunes: Bangoura, Hajjaji, Musset, Fofana,

Ebengué, Sbaa.

Buts: Bunchukov (1-0, 12e), Bouhlal (2-0, 90e+2).

VISÉ: Cremer, Teise, Tshiabuiye (89e Kaluanga), Ebengué, Marmot, Gerits, Bunchukov, Diakhate (83e Aharrh), Bouhlal, Hajjaji (79e El Khattouti), Errahmouni.

NAMUR: Herman, Sbaa, Prso (64e Mohamed), Vander Cammen, Baudot, Tashima (46e Api), Besson, Dheur, Khaida (46e Musset), Gendebien (64e Fofana), Bangoura (64e Chenkam).

 

Thibaut marmignon
Publié le 25-02-2024 à 18h43
Mis à jour le 25-02-2024 à 22h01
L'Avenir
https://www.lavenir.net/regions/namur/sports/2024/02/25/les-merles-etaient-pourtant-avises-6BPCKDINSVCU5EU2OTYHJ4WRPM/

Laisser un commentaire