jeudi 30 mai 2024 - 4h58

Dernière actu

Loïc Besson ne croisera pas de têtes connues ce samedi au Faubourg. Le Virton qu’il a connu a bien changé. ©ÉdA – 7092032456

Les Namurois en quête de réhabilitation à Virton (Virton – Namur, s. 20 h)

Les Merles ont beaucoup parlé en semaine pour cerner les failles qui les ont fait tomber contre Cappelen. Reste à passer aux actes sur la pelouse.

Ce long déplacement de 140 km ravivera certainement de nombreux souvenirs dans la tête des fidèles supporters qui avaient suivi les Unionistes lors de leur épopée en D3 et D2. À l’époque, les Namurois y avaient croisé Thomas Meunier et Renaud Emond dont tout le monde connaît la carrière. Pour Loïc Besson (24 ans), ce retour en Gaume lui rappellera aussi la période de deux ans où il a porté le maillot gaumais. « J’ai évolué la première année en U21 avant de m’entraîner en fin de saison avec le noyau pro de Samuel Petit. Je me suis entraîné avec le noyau A la saison suivante, celle où Virton est monté en D1B », se souvient le Malonnois qui résidait en kot durant la semaine. Victime comme bien d’autres du problème de licence virtonnais, il a dû casser sa dernière année de contrat avant de rejoindre le FC Liège durant trois puis revenir au bercail chez les Merles, là où tout a commencé en équipes d’âge. « Je reconnaîtrai les installations mais plus personne de présent lors de mon passage n’est encore là. C’est une toute nouvelle équipe ».

Il ne sera pourtant pas question de nostalgie mais de détermination pour Loïc Besson, bien décidé à effacer le revers inattendu encouru contre Cappelen. « Avec tout le respect que je dois aux Anversois, cette formation était plus qu’abordable. Nous devons tout faire pour oublier cette désillusion. Nous avons beaucoup discuté pour voir d’où venait le mal. Nous devons encore donner plus », poursuit-il. Le médian namurois espère voir les Merles prendre leurs premières unités à l’extérieur mais aussi grignoter du temps de jeu. Sa bonne rentrée contre Cappelen plaide en sa faveur. « L’important est surtout de nous sortir du bas de classement ».

Cédric Fauré veut voir des hommes à Virton

Une fois la (grosse) déception passée, les Merles se sont remis au travail, notamment à travers l’analyse vidéo de leur match contre Cappelen. « Pour tenter de régler les défauts aperçus à cette occasion », confirme le coach namurois qui précise: « Nous tentons de maîtriser un maximum de paramètres mais, l’envie et la détermination des joueurs, nous ne pouvons guère l’influencer « .

Le mentor toulousain a prévenu son groupe: « Nous ne devons pas nous déplacer en victime consentante. Je veux voir du caractère avec des hommes sur le terrain ». Cédric Fauré insiste sur le fait que l’impulsion doit aussi venir du banc: « Les réservistes doivent me donner tort de leur avoir donné ce statut ». Après une première défaite à domicile, pourquoi ne pas enchaîner par un premier succès à l’extérieur ?

Arbitre: Soors.

VIRTON: blessés: Lupano, Goteni, Mbombo, Bariki et Arib ; retours: Guillaume, De Almeida, Mézague et Ahmed.

NAMUR: Herman, Tonnet, Alalabang, Vander Cammen, Ghaddari, Iscaye, Baudot, Besson, Detienne, Fofana, Gendebien, Laloux, Prso, Quintais Sbaa, Tashima, Bangoura, Api Chenkam ; suspendu: Dheur ; blessé: Khaida.

 

B.J.
Publié le 19-10-2023 à 20h45
Mis à jour le 20-10-2023 à 16h15
L'Avenir
https://www.lavenir.net/regions/namur/sports/2023/10/19/les-namurois-en-quete-de-rehabilitation-a-virton-ONT3UUE5GBFQNPXPCR2VLLBGVE/

Laisser un commentaire