dimanche 23 juin 2024 - 7h19

Dernière actu

Yady Bangoura, ici au RWDM, rejoint Namur pour marquer. ©BELGA 

Un jugement et un attaquant pour Namur

Retournement de situation dans la saga entre Namur et la Commune de Fosses: le tribunal de première instance a tranché et Namur peut à nouveau utiliser le terrain synthétique. Un attaquant a aussi signé.

Entre la Commune de Fosses-la-Ville et l’ASBL Union royale Namur… Fosses, le match continue de jouer les prolongations. Le tribunal de première instance de Namur vient de prononcer un nouveau jugement qui donne cette fois gain de cause à Namur. Le tribunal a tranché: le commandement de payer et d’abandonner le site signifié le 15 mai dernier est non fondé. « C’est un retournement de situation à 180°, se réjouit le président Bernard Annet. On est bel et bien occupants légaux, même si l’action se poursuit en appel à Liège (NDLR : l’audience d’introduction n’a pas encore été fixée et le jugement ne tombera donc pas avant plusieurs mois). C’est déjà la cinquième fois que la Commune de Fosses est déboutée depuis les premières actions en référés. Comme on est là pour au moins un an et qu’on a beaucoup de chances de gagner en appel, on se demande si on ne va pas réinvestir le site de Fosses pour en refaire un synthétique nickel et homologué et trouver des accords avec des clubs voisins pour l’occuper. »

Pour rappel, par une convention signée en février 2011, la Commune de Fosses avait mis à disposition de l’ASBL Racing Fosses le terrain synthétique situé sur le territoire communal. Sept ans plus tard, en juin 2018, l’ASBL Union Namur Fosses était constituée avant d’être dissoute quelques mois plus tard, en décembre 2018, suite à la fusion des deux clubs. Estimant que la convention d’occupation consentie en faveur de l’ASBL Racing Fosses était devenue caduque suite à cette dissolution et qu’il y avait occupation sans titre ni droit de ses installations, la Commune de Fosses avait cité Namur devant le juge civil du tribunal le 24 septembre 2020. Et par jugement, le 27 avril 2023, le tribunal avait estimé que la convention d’occupation à titre gratuit était effectivement caduque pour avoir pris fin le 28 décembre 2018. Namur était tenu de quitter les lieux et de verser 1 654 euros à la Commune de Fosses. Namur avait déposé une requête en appel et formé opposition à l’encontre de ce commandement de payer et de déguerpir. Et c’est cette procédure qui permet aujourd’hui aux Merles de reprendre la main. Définitivement ? Dans ce match à rebondissements, rien n’est moins sûr.

Bangoura, l’attaquant attendu

Sur le terrain, sportif cette fois et plus judiciaire, Namur a réussi à attirer un solide attaquant en transférant Yady Bangoura. Actif au début de saison à Visé avant de rejoindre la RAAL au mercato hivernal, le Guinéen qui fêtait ses 27 ans ce vendredi connaît bien la N1. Il a déjà évolué au RFC Liège, au RWDM, à l’Union St-Gilloise, au Patro Eisden ou encore à Tessenderlo. Habile dos au but, puissant et efficace dans la profondeur, Yady compte trois sélections pour un but avec son équipe nationale.

 

L’Avenir – Thibaut Marmignon
Publié le 30-06-2023 à 10h24 – Mis à jour le 30-06-2023 à 17h06

https://www.lavenir.net/regions/namur/sports/2023/06/30/un-jugement-et-un-attaquant-pour-namur-4WVWVJ4TYBCI5OIQR6ZOQ6DHJE/?fbclid=IwAR2c3e82oZ5Ux0CTIHsEW3AW_t9NlHQOLmx-y24gMOevljyFT_Zd4B6MY-s

Laisser un commentaire