jeudi 30 mai 2024 - 9h40

Dernière actu

B.Massart B.Robert. - SH

Un projet de stade à deux endroits

De l’autre côté de la Meuse, vers midi, une grosse trentaine de suiveurs du matricule 156 étaient conviés à la brasserie des Champs-Elysées pour un repas.

« C’est là que j’ai connu l’UR Namur avant la saga des parkings », commente Benoit Massart, ancien comitard du club, et à la base du rendez-vous avec un kop de supporters. « Le but n’est pas de faire de polémique mais de créer quelque chose à moindre coût. »
On sent tout de même l’envie d’un contre-événement et d’une petite guéguerre d’ego où chacun essaie de rameuter des voix. Quoi de plus normal en cette année électorale.
Mais c’est surtout la présence de Benoit Robert, vice-président de Saint-Trond, citoyen namurois, et personnalité sur la place publique locale qui a attiré l’attention. « J’ai répondu à l’invitation », dit celui qui gère la structure de Namur Sports Academy, destinée à la formation de jeunes talents sur l’ancien site du hockey à Jambes. « Un endroit que l’on va rénover et où l’on va créer du logement avec des kots pour façonner un sport-études», dit Benoit Robert qui a discuté à un moment avec…Bernard Annet par le passé. « C’est moi qui lui ai conseillé de rencontrer Salvatore Curaba (RAAL) et de créer une société coopérative. Il voulait que j’investisse dans le club, mais c’était pour récupérer son argent », ajoute celui qui a désormais coupé les ponts avec le président namurois. En 2022, Benoit Robert, nous disait garder l’envie de créer un stade multifonctionnel à Namur. Il conserve toujours cette idée en 2024 et doit s’entretenir avec Maxime Prévot à ce sujet. « Il y a un projet au Sart-Hulet, à Jambes, où la Ville va créer une école avec un enseignement spécial. On parle aussi d’une nouvelle piscine. On pourrait se greffer là-bas, il y a de l’espace mais on se heurte à un souci de mobilité. »
Benoit Robert peut en tout cas s’entourer de deux gros partenaires dans le domaine de la construction. Il lorgne également sur un site, en dehors du territoire namurois, sur l’entité d’Assesse, en bord de N4. « Un terrain, détenu par Nonet, était envisagé pour une centrale à tarmac. Cela a été remballé (ndlr : il y a peu). Je vais rencontrer les propriétaires pour voir ce qui est possible. Il n’y aura pas de souci de mobilité là-bas. » De près ou de loin, l’UR Namur est au centre des débats.
Par Jérôme Nellis
Journaliste – Responsable rédaction sportive
Publié le 08/01/2024 à 07:08
Sud-Info Sports

https://www.sudinfo.be/id768670/article/2024-01-08/les-grands-projets-de-lur-namur-deux-salles-deux-ambiances-mais-un-seul-amour

Laisser un commentaire