jeudi 1 décembre 2022 - 10h29

Dernière actu

Du boulot et à tous les niveaux pour l’Union Namur (La Louvière C. – Namur : 2-0)

Namur n’a pas su profiter du surnombre durant la deuxième période et s’incline logiquement.

Débuter plus mal une partie aurait été difficile pour la troupe de Cédric Fauré, le nouvel arrivé chez les Merles. En moins de 180 secondes être mené au score n’engage pas en effet à l’optimisme le plus délirant et cela d’autant qu’en face, les choses semblaient avoir changer pour Hennuyers paraissant avoir intégrer des qualités défensives qu’on ne leur connaissait pas. Namur ne baissait toutefois pas les bras et travaillait, avouons-le parfois un peu mollement, à tenter de revenir au score.

En début de seconde période on pensait que la patience relative affichée par les Sambriens allait être récompensée avec l’exclusion parfaitement justifiée du Louviérois Lema. Il n’en fut malheureusement rien car arc-boutés devant leur rectangle, les « Verts » ne lâchaient rien et les opportunités visiteuses étaient réduites. Il fallait par ailleurs dans le but visiteur un Prévot talentueux et attentif tout au long de la partie pour éviter le pire aux siens. Les minutes s’égrainant, ce qui devait arriver arriva et sur contre, La Louvière doublait son avance et faisait encore un peu plus le gros dos. Namur ne parvenait pas ni à hausser le tempo ni à se montrer efficace et enregistrait un revers logique.

Fauré: « garder le positif »

La partie la plus compliquée de notre soirée débutait alors devant le refus catégorique des joueurs namurois de répondre aux interviews. Heureusement, le nouvel entraîneur concédait-il à analyser la première prestation qu’il dirigeait.

« Je m’arrangerai avec le président, débutait-il d’un agréable accent chantant du Sud Ouest auquel nous sommes peu habitués. Pour gagner un match, il faut inscrire des buts et nous ne sommes pas parvenus à le faire. Mais je veux garder surtout le positif. Ce n’est pas en trois jours que nous allions bouleverser les choses et les gars m’ont montré des choses très intéressantes », analysait le Toulousain.

Pas plus qu’il n’est utile pour des dirigeants 3.0 de flatter un journaliste pour un « bon papier » que de le vouer aux gémonies lorsque la prose plaît moins, la vérité est très souvent au milieu du gué à l’image d’une formation namuroise ni bonne ni vraiment mauvaise et qui gagnera beaucoup à retrouver calme et sérénité sur et en dehors du terrain…

Arbitre : M. Magas.

Carte jaune : Lubaki

Carte rouge: Lema 48e (2j.)

Buts : Ouattara (1-0, 3e), Zenadji (2-0, 73e)

URLC : Cremers ; Kasri (81e Baiardo), Salem, Nguessan, Nsungu ; Ba (85e Hakimi), Nzi (74e Jatta), Zenadji, Lema, Lubaki ; Ouattara (48e Ousmail).

UR NAMUR : Prévot ; Toussaint, Vander Cammen, Ghaddari ; Dheur (80eValcke), Baudot, Rosmolen, Eloy, Lwangi (74e Degryse) ; Olejede (63e Ebui), Bakija.

L’Avenir – Bernard Ghislain
Publié le 23-10-2022 à 09h56

Laisser un commentaire