vendredi 19 juillet 2024 - 5h57

Dernière actu

Namur jouera en N1 avec les Flamands la saison prochaine. Mais ça pourrait changer à l’avenir pour les Wallons. ©ÉdA – J-Ph. Pickar 

La création d’une N1 francophone sur la table

La scission entre le foot francophone et flamand en Nationale 1 est sur la table. L’enjeu ? Un club wallon chez les pros chaque année.

La Nationale 1 bientôt régionalisée ? L’idée fait son chemin à la Fédération. La partie flamande du pays est en tout cas favorable à cette proposition. Une porte ouverte que certains ne veulent absolument pas laisser passer. Et on peut le comprendre. Une série ACFF en N1 aurait pour conséquence d’avoir la garantie, chaque année, de retrouver au moins une équipe francophone en D1B ! Les Flamands qui acceptent que le champion francophone monte chez les pros, c’est assez rare.

Mardi soir, les différents clubs amateurs étaient réunis pour une nouvelle réunion d’information. « Mais rien n’a encore été voté ou décidé, explique Jean-Michel Delcorps, le correspondant qualifié de Meux. Il y a trop d’avis divergents. David Delferière (président de l’ACFF) a dès lors proposé d’envoyer un questionnaire aux clubs pour connaître la tendance. Mais quoiqu’il arrive, rien ne changera avant la saison 2024-2025. Par contre, si la scission est votée, cela aura des conséquences sur les prochains championnats. Il faudra des montants de D2 pour composer cette N1 francophone. Combien ? On n’en sait rien, plusieurs propositions sont sur la table. » Des clubs de D3 en profiteraient aussi pour monter plus vite en D2. Idem en P1.

Si la réforme venait à passer, les critères pour l’obtention de la licence seraient-ils toujours les mêmes pour les clubs francophones susceptibles de monter en N1 ? Ou un peu moins contraignants ? « Des clubs de N1 sont par exemple favorables à la création de cette série francophone mais ils ne veulent pas changer le règlement des licences, estimant que cela nivellerait la série pas le bas, ajoute le CQ de Meux. Tout ça est à prendre en considération, comme le nombre d’équipes et la formule de compétition dans cette future division.« 

U23 dans les séries amateurs: évaluation fin de saison

Présent à cette réunion, Lorin Parys, le CEO de la Pro League, voit en tout cas d’un bon œil cette idée. « Il était là pour faire le bilan des équipes U23 intégrées dans les championnats amateurs, précise encore Jean-Michel Delcorps. Il a dit qu’il n’avait pas à se prononcer sur la scission, que c’était à nous, les clubs, de décider. Mais il a ajouté que pour la Pro League, c’est intéressant car cela permettrait d’aligner plus d’équipes U23 dans les différents championnats amateurs. Cette formule des équipes B des clubs pros en amateur sera évaluée au terme du prochain championnat.« 

Pour la saison 2023-2024, actuellement, le mode d’emploi est le suivant en N1: c’est un championnat de 34 journées, les deux premiers montent en Challenger Pro League (D1B) s’ils ont la licence. Les trois derniers (16e, 17e et 18e) descendent en D2 et le quinzième est barragiste.

Laisser un commentaire