jeudi 30 mai 2024 - 9h16

Dernière actu

Guy Dardenne, ici avec Michel Preud’homme, a porté les couleurs de Namur et de La Louvière. ©ÉdA – 201142977971 

La Louvière – Namur: un derby wallon vu par Guy Dardenne (s. 20 h)

Le Beaurinois Guy Dardenne connaît bien Namur et La Louvière. L’ex-joueur du Standard a porté la vareuse des deux clubs. « Guido » ouvre la boîte aux souvenirs.

Il est de notoriété publique que supporters louviérois et namurois ne partiront jamais en vacances ensemble. La formule « Combicar » est d’ailleurs d’application vu qu’il s’agit d’un match à risques. Inutile donc pour les fans des Merles de se rendre au Tivoli en voiture pour soutenir leurs favoris.

Pourtant, un homme peut parfaitement servir de trait d’Union entre les deux clubs pour y avoir évolué comme joueur et aussi entraîneur au profit du matricule 156.

Le Beaurinois, Guy Dardenne préface avec nous le derby wallon en évoquant ses meilleurs souvenirs. « Je suis arrivé chez les Loups en provenance du Standard de Liège qui ne voulait plus me conserver. J’ai servi de monnaie d’échange avec Helmut Graf, se souvient l’ancien attaquant. Léon Semmeling était mon coach à l’époque ». Guy Dardenne y est resté trois saisons entre 1976 et 1979. « La première, c’était en D2. Nous avons conquis le droit de monter en D1 suite au tour final », poursuit le solide ardennais. Les deux années suivantes, il livre des prestations de qualité à tel point qu’il devient international. « Je l’étais au moment où je suis revenu au Standard avec La Louvière ».

« Lors de chaque victoire, c’était Carnaval »

Une petite revanche sportive même si l’ami Guy n’est pas du genre à nourrir des regrets. Il préfère nettement se souvenir des bons moments passés dans l’antre des Loups. Comme souvenir marquant (normal pour un ancien avant-centre), il pointe une victoire 0-1 face à Anderlecht: « C’était la grande équipe mauve avec notamment Rensenbrink dans ses rangs. J’ai inscrit le seul but du match ». De quoi entamer une de ces fêtes dont Guy et ses coéquipiers avaient le secret. « Lors de chaque victoire, c’était Carnaval, rigole l’intéressé. Cet esprit festif tend actuellement à disparaître même au niveau amateur. C’est dommage et cela m’incite à aller voir moins de matchs ».

A 35 ans, attiré dans la capitale wallonne par Bojo Ban, Guy Dardenne rejoint le regretté stade Soulier « Les Merles étaient alors sous la présidence de Baudouin Corbusier « . Un passage aux Champs Élysées tout aussi probant durant deux ans comme élément du noyau. « Puis je suis ensuite parti à Rochefort. Le président Armand Khaida m’a sollicité pour reprendre l’équipe Première de Namur. Il y avait pas mal d’éléments talentueux comme Bedo Lambrechts. » L’aventure s’est finalement mal terminée « Comme souvent quand on revient dans un ancien club, remarque notre interlocuteur qui précise. Nous étions 5e au moment de mon limogeage et Namur a fini par descendre « .

Un superbe stade

Désormais retraité de la Justice, le citoyen de Baronville suit toujours les résultats de ses ex-clubs. « Je suis positivement étonné du parcours actuel des Merles dans des conditions difficiles. Les Loups ont d’autres moyens et visent une promotion à l’étage supérieur. Ils ont surtout un superbe stade au contraire des Namurois qui évoluent dans un endroit pas du tout fait pour le foot ». Trop occupé samedi soir, il ne pourra se rendre au Tivoli mais espère bien être présent au match-retour.

Un noyau déforcé pour se rendre au Tivoli

Arbitre: Delaye

NAMUR: blessés: Besson, Iscaye, Prso, Detienne, Fofana ; absent: Tashima ; retour: Khaida. Noyau: Herman, Tonnet, Sbaa, Ghaddari, Vander Cammen, Alalabang, Baudot, Dheur, Khaida, Gendebien, Laloux, M. Quintais, Bangoura, J. Quintais, Chenkam, Api-Kidanda, Gumina, Banza.

Pour ce derby wallon, les Merles seront assez déforcés pour aller au Tivoli. Fataliste, Cédric Fauré fera avec les moyens du bord mais ne se déplacera pas en victime consentante. « Les Loups et Lokeren sont les deux ténors du championnat, entame le coach toulousain. Nous tenterons de réaliser le meilleur match possible. Quand nous faisons bien les choses, nous parvenons à embêter pas mal d’adversaires. Ici, nous n’aurons aucune pression. Quoi qu’il arrive, nous avons réalisé un bon début de saison. Les joueurs seront motivés car c’est pour ce genre de match qu’on joue au foot ».

L’entraîneur namurois devrait faire appel aux mêmes jeunes qui étaient bien rentrés au jeu contre Heist.

 

Benoit Jadot
Publié le 15-12-2023 à 14h21
Mis à jour le 15-12-2023 à 18h20
L'Avenir
https://www.lavenir.net/regions/namur/sports/2023/12/15/la-louviere-namur-un-derby-wallon-vu-par-guy-dardenne-PNRC44PP7RCAPNAZWMJXUMQ2YE/

Laisser un commentaire