jeudi 30 mai 2024 - 6h39

Dernière actu

Le jeune milieu de terrain des "Merles" est motivé par ce déplacement chez un club "historique". ©ÉdA – Christophe Béka

Les « Merles » au Daknam pour créer l’exploit (Lokeren-Temse – U. Namur s. 20h)

La belle série réalisée depuis un mois par les Namurois les pousse à croire en leurs chances. À l’image de Matis Laloux.

L’appétit vient en mangeant et les Namurois viennent justement de déguster une bonne tranche de quatre matchs, avec un bilan de 12/12. Pas de quoi se croire intouchable, mais avec le sentiment qu’accrocher le leader de la série devient possible. Un sentiment partagé par le jeune médian offensif Matis Laloux. Après être passé par Mouscron et Mandel, ce dernier a posé son sac au stade Adeps avec l’intention de se stabiliser. Pendant deux ans, il n’a pas pu vraiment exprimer son talent, vu les situations financières de ses anciennes destinations. « Je suis arrivé un peu plus tard que les autres et n’ai pas fait la préparation avec Namur », se souvient l’intéressé, amené par Pascal Scimè, alors en charge du recrutement. « Je bosse à l’entraînement et j’essaie de grignoter du temps de jeu », expose l’intéressé, qui y réussit de mieux en mieux ces dernières semaines. « Je sens une belle évolution physique. J’ai la chance d’évoluer dans un noyau très soudé et j’y retrouve peu à peu le rythme. »

L’état d’esprit instillé par Cédric Fauré et son staff lui fait dire que les « Merles » ne seront pas des oiseaux pour le chat, lors de ce difficile déplacement au pays de Waes. « Nous restons sur une belle série qui n’est pas due à la chance. Celle-ci ne doit pas nous donner un excès de confiance, mais plutôt l’envie de monter sur la pelouse avec l’idée qu’il est possible d’accrocher quelque chose. Évoluer dans un club et un stade historiques du foot belge doit aussi nous motiver à nous dépasser », affirme Matis Laloux avec conviction. « Tout donner et se faire plaisir, tel pourrait être le mot d’ordre », conclut-il. Les « Merles » ne pourraient y trouver que du bonus.

Vestiaires

Arbitre: Bossuyt.

NAMUR: Herman, Tonnet ; Alalabang, Ghaddari, Vander Cammen, Sbaa, Baudot, Khaida, Laloux, Detienne, Dheur, Fofana, Api-Kidanda,,Bangoura, Chenkam, Gendebien, Mussat-Quintais, Tashima. Blessés: Besson, Prso, Iscaye ; retours: Baudot, Tashima.

L’importance du banc

Un des qualités de Cédric Fauré, c’est de savoir gérer son noyau, malgré la solide concurrence qui y règne. « Quand je fais rentrer quelqu’un en cours de match, c’est parce que je suis persuadé qu’il peut apporter quelque chose à l’équipe. Sur nos six derniers buts, quatre ont été inscrits par des remplaçants. Ça fait plaisir de voir que tout le monde se sent concerné. »

 

Benoît JADOT
Publié le 17-11-2023 à 15h02
Mis à jour le 17-11-2023 à 15h03
L'Avenir
https://www.lavenir.net/regions/namur/sports/2023/11/17/les-merles-au-daknam-pour-creer-lexploit-OQN4QM2RR5CXVCX5S67AJKUBEE/

Laisser un commentaire