jeudi 9 décembre 2021 - 1h32

Dernière actu

Prévot: « Poussés dans nos limites » (Aische – Namur / sam. 20h.)

Après Tamines, c’est Aische qui se dresse sur la route des Namurois. Yohan Prévot reviendra dans son jardin.

Jour de match, Yohan Prévot pourra profiter de son petit garçon de 3 mois un peu plus longtemps qu’un samedi habituel. Pour se rendre au stade Bertrand, le gardien des Merles aura à peine 200 m à parcourir. « C’est évidemment très spécial de revenir jouer dans mon jardin, souligne-t-il. Surtout que je connais tout le monde dans mon village. Mais heureusement, je suis pour le moment titulaire, je me ferai moins charrier par les supporters que si j’étais sur le banc« .

Yohan n’a laissé que de bons souvenirs à Aische. Mais en avril 2020, le gardien également passé par Grand-Leez et Meux avait choisi de changer d’air en signant dans le club où il avait fait ses débuts en première, à 16 ans, lors d’un mémorable tour final contre la D2 de Visé. « Après quatre belles saisons à Aische, j’avais besoin de changer d’air, rappelle le portier de 29 ans. Il me fallait un nouveau défi. À Aische, j’étais dans un certain confort et sans trop de concurrence, je pouvais me permettre de louper un entraînement ou l’autre sans conséquence. Mais j’insiste, j’ai vécu des saisons incroyables avec ce groupe ».

Dans la capitale wallonne, par contre, à l’instar de ce qu’il avait connu à Meux avec Kenny Paulus, Yohan n’est jamais certain de sa place. « Jordan Tonnet est très fort et cela nous pousse tous les deux à travailler comme des malades aux entraînements. C’est sain comme rivalité, mais on doit tout le temps être au taquet « .

«Un fameux coup de pied au c…»

Réserviste en début de saison, Yohan a profité de la blessure de son coéquipier pour reprendre sa place. Après deux montées au jeu, il enchaîne les prestations depuis le match à Binche. « Je me sens bien dans l’équipe, poursuit Yohan. Et l’arrivée d’un nouveau staff nous donne aussi un fameux coup de pied au c… Nous jouions tous un peu sur nos acquis. Gabriele Perone nous fait aller dans nos limites et cela se ressent dans nos prestations. C’est valable pour les joueurs de champ aussi. J’ai un respect énorme pour Zoran Bojovic mais un changement de coach, cela rebat toujours les cartes. L’équipe est de qualité mais elle a compris qu’elle devait se faire mal si elle voulait atteindre l’objectif du président, à savoir la montée. »

Deuxièmes, les Merles savent qu’ils seront attendus ce samedi. « L’équipe aischoise a fort changé et hormis Laurent (Dethier), Bryan (Michels) et Gaëtan (Joannes), elle est surtout formée par de très bons jeunes. Invaincue jusqu’à la semaine passée, cette équipe est vraiment à prendre très au sérieux. Mais on reste aussi sur trois matches sans défaites et on a l’occasion de mettre Aische à cinq points« .

Thibaut MARMIGNON – L’Avenir – 20/11/2021

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20211119_01637673/prevot-pousses-dans-nos-limites?fbclid=IwAR2Fs-nbq9eFzeay_5bHCL-czhrQmI15InS7wdraGLimEKXAeJl6XiBBXVo

Laisser un commentaire