jeudi 30 mai 2024 - 6h13

Dernière actu

Les "Merles" atterriront-ils un jour au stade Pappa? On n’en est pas encore là... Les "Merles" atterriront-ils un jour au stade Pappa? On n’en est pas encore là... ©EdA - Matthis Demoulin 

Une association de jeunes Namur-Andenne

Ce n’est pas (encore) une fusion mais la ville d’Andenne et l’UR Namur envisagent une association au niveau des jeunes.

Si l’Union Namur a retrouvé la Nationale 1 (D3) et un certain lustre qui en fait le club-phare de la province au niveau de l’équipe seniors, les « Merles » ont perdu depuis plusieurs années leur prestigieuse école des jeunes et n’ont plus qu’une formation « réserves » aux côtés de l’équipe première. Elle évolue sur le synthétique de Fosses-la-Ville. L’objectif de stabilisation et de consolidation de la N1 atteint, celui du déménagement des Bas-Prés vers le stade Adeps de Jambes finalisé (mais peut-être pas vraiment réussi), il reste à retrouver pour Namur des équipes de jeunes. Le rapprochement local avec Jambes (ou d’autres clubs des environs très bien cotés pourtant) étant impossible vu les egos des uns et des autres, l’Union Namur est attentive à la situation des clubs issus des communes avoisinantes.

Pas avec Tamines

L’actualité fait inévitablement lorgner du côté de la Jeunesse Tamines où l’excellente école des jeunes est embarquée dans une situation difficile vu la cession toujours incertaine du club par son propriétaire actuel. « Mais ce n’est pas une option non seulement parce qu’un repreneur s’est manifesté mais aussi pour des raisons géographiques, réagit Bernard Annet, le président namurois, lorsqu’on lui pose la question. Par contre nous avons eu d’excellents contacts avec la ville d’Andenne et son bourgmestre Claude Eerdekens. Andenne a quelques équipes de jeunes et à une quinzaine de minutes seulement de Namur, la collaboration pourrait donc être facile. Il n’est pas question pour autant de quitter le stade Adeps de Jambes, même si le dossier pour le mettre aux normes (éclairage) n’évolue plus à la Fédération Wallonie-Bruxelles malgré les démarches simples menées avec la Ville de Namur. On est en fin de législature, certes, mais ça ne nous aide guère… Surtout si on veut viser la D1B dans les trois ans ».

L’appel d’air (frais) côté andennais contraste avec une situation sclérosée à Jambes où personne n’est vraiment heureux (ni l’Adeps, ni les autres clubs). Mais, parce qu’il y a un « mais », tout rapprochement entre le CS Andennais et l’UR Namur dépendra de son propriétaire actuel, un certain Ousmane Sow. Le manager parisien envisageait la montée en P1 avec Andenne. C’est raté depuis ce dimanche. Rendra-t-il les clefs du club à la ville si ce n’est pas le cas? Il nous revient qu’Ousmane Sow (déjà malmené dans la saga Durbuy avant de reprendre gratuitement Andenne) se lasse un peu de la « pression » qui entoure son projet chez les « Oursons ». Et un différent financier avec la ville d’Andenne pourrait bien le faire fuir définitivement.

En attendant, l’UR Namur a pris les devants et va créer, à titre conservatoire, une association de jeunes Namur-Andenne. Ce qui ne coûte rien, et sans avancer plus loin. Mais il ne faut pas être expert pour constater que si l’UR Namur n’a pas de foncier (limitant aussi son développement), Andenne a sans aucun doute des infrastructures sportives imbattables dans un rayon de 15 km…

M.S.
Publié le 05-05-2024 à 22h48
L'Avenir
https://www.lavenir.net/regions/namur/sports/2024/05/05/une-association-de-jeunes-namur-andenne-X7KFLFVRXJEA3N3HK2NCIRQSPE/

Laisser un commentaire