dimanche 22 mai 2022 - 0h24

Dernière actu

Conserver le bénéfice de Tournai | Gosselies – Namur (d. 15h)

Après leur belle victoire contre leur rival direct, les Merles effectuent un court déplacement. Court mais qui pourrait s’avérer piégeux.

Heureusement, dans le noyau d’Olivier Defresne, ce n’est pas l’expérience qui manque. Les Namurois s’attendent à un duel aussi difficile que samedi dernier, pour d’autres raisons. « C’est un match piège face à un adversaire qui a besoin de points pour assurer son maintien, prévient le coach des Mosans. Leur petit terrain synthétique ne nous avantage pas spécialement non plus. » Ces balises posées en vue d’obtenir le sérieux et la concentration nécessaires, Olivier Defresne en remet, à juste titre, une autre couche. « Ce sera aussi important de revenir avec trois points que d’avoir remporté ceux de samedi dernier« . Seconde raison de ne pas se dissiper: le gain de la tranche. « En cas de succès, nous la remporterions même si ce n’est pas le but…. C’est plutôt une assurance supplémentaire« . L’entraîneur namurois reste confiant. « Les gars ont montré leurs ressources lors de la seconde période. Physiquement aussi, nous sommes bien« . Il s’agira de faire sonner le réveil un peu plus tôt que la semaine dernière, histoire d’éviter d’inutiles palpitations à leur T.1, rassuré pour le poste de gardien la saison prochaine avec les prolongations de Tonnet et Prévot hier.

«Bonne gestion»

Alexandre Eloy, exemple de sérieux et de motivation ne contredit pas son entraîneur. « J’ai encore ressenti de l’intensité dans les duels à l’entraînement de mercredi, rapporte-t-il. Nous sommes tous des compétiteurs. Nous avons aussi la chance de bien savoir gérer le noyau même s’il est court. Nous n’avons pas été touchés trop souvent aux blessures ou suspensions conjointes dans un même secteur. En 23 matchs, nous avons commencé 21 fois avec la même défense. »

Amateur de chiffres, Alexandre Eloy constate que, par rapport au projet initial, pas moins de huit joueurs présents ont été formés à Namur. Finalement, seuls les superstitieux noteront que la dernière défaite des Merles s’était produite à Schaerbeek… sur un synthétique.

Benoît JADOT – L’Avenir – 26/3/2022

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20220325_01677929/conserver-le-benefice-de-tournai

Laisser un commentaire